Extraits du communiqué de presse

Le phénomène du microclimat émerge à l'intérieur d'une région délimitée sous l'effet du voisinage d'un organisme vivant, d'une différence d'altitude, d'une exposition à la lumière, à la présence d'eau, de vent, de chaleur. Il diffère du climat général et offre un milieu particulier. Ce mode d'influence et de réciprocité influence l'oeuvre de Cécile Hartmann pour élaborer dans deux nouveaux espaces du C.C.C. une relation entre deux oeuvres vidéo, KESSOKU ("Alliance") et YOU ("Tu). [...]

Cécile Hartmann aborde l'image par les médiums de la peinture, de la photographie et de la vidéo. Menant une réflexion sur les conditions d'existence des formes de vie à l'ère des sociétés globalisées, ses images oscillent entre une réalité contemporaine et une fiction utopique. Les couleurs extrêmement saturées, la simplification des formes, la perspective sont vécues comme des éléments plastiques autonomes qui tendent la dimension politique de son travail vers un univers esthétique aux limites du fantastique.

Réalisées en 2006 et 2007 à l'occasion d'une résidence au Japon, les deux vidéos "You" et "Kessoku" établissent toutes deux une connexion entre les espaces planifiés de la globalisation économique et des forces dynamiques instables comme les zones volcaniques ou l'expression de la passion amoureuse.








 






 




© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Cécile Hartmann, Microclimat

Exposition du 19 janvier au 24 février 2008. C.C.C. Centre de création contemporaine, 53-55 rue Marcel Tribut - 37000 Tours. Tél.: +33 (0)2 47 66 50 00. Entrée libre, du mercredi au dimanche de 14h à 18h.

Dans Kessoku, les fluctuations boursières se colorent dans les brumes atmosphériques d'un volcan, entraînant des hommes d'affaires vidés de leur énergie dans une sorte d'apesanteur. You propose une circulation autour de l'image flottante d'un globe terrestre tournant sur lui-même dans un bureau déserté, animé par des messages économiques lumineux au flux ininterrompu. Le son pulse par vagues répétitives, laissant la parole humaine s'insinuer au coeur de cette représentation glacée et silencieuse.

Ces deux vidéos créent dans les deux espaces distincts de l'exposition un cycle sonore et visuel continu qui amplifie la relation physique qu'elles construisent avec le corps du spectateur.

Archives expositions personnelles France

  Cécile Hartmann, Microclimat
  C.C.C., Tours
  19.01 - 24.02.2008

Archives expositions personnelles (H-I-J)