Archives expositions personnelles France

Extraits du communiqué de presse


Le centre d’art contemporain la Synagogue présente à Delme, du 9 mars au 19 mai 2013, Meeting House, la première exposition personnelle de Christian Hidaka dans un centre d’art en France avec une douzaine de peintures réalisées par l’artiste entre 2007 et 2012 ainsi qu’une nouvelle achevée sur place.


« Aujourd’hui, peindre des paysages n’a pas pour but une description topographique qui existe déjà, ni même de produire des messages idéologiques que nous connaissons bien, mais d’essayer de laisser s’exprimer une idée de l’inconnu, aux marges de l’imagination, l’à peine discernable, le peu familier. » Christian Hidaka, septembre 2011





.
















 







Exposition du 9 mars au 19 mai 2013. Centre d’art contemporain La Synagogue de Delme, 33 rue Poincaré – 57590 Delme. Tél. : 03 87 01 43 42. Ouverture du mercredi au samedi de 14h à 18h et les dimanches de 11h à 18h. Fermeture le 1er mai.  

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

  Christian Hidaka, Meeting House

  Centre d’art contemporain La Synagogue de Delme

  09.03 - 19.05.2013

Christian Hidaka, Meeting House, La Synagogue de Delme

Une nouvelle approche dans la peinture de paysage. En explorant ce genre, Christian Hidaka réussit à renouveler avec une extrême singularité un genre pourtant millénaire. A Delme, il présente plusieurs facettes du travail qu’il développe depuis dix ans, et qui combine divers motifs : les déserts, les grottes ou les montagnes déploient des labyrinthes mentaux irréels, dans lesquels l’oeil sinue à l’infini. Ses oeuvres puisent dans d’innombrables sources très diversifiées. Paysages japonais, science fiction, psychédélisme, surréalisme, peinture de la Renaissance... dépassent leurs antagonismes apparents pour construire une représentation du monde qui sonne comme une promesse de réconciliation. Vertigineuse, la diversité des styles et des techniques picturales employés par Christian Midaka témoigne d’une incroyable liberté d’esprit, d’une joie intense et communicative de création, à même de nous embarquer dans des voyages intérieurs, où la peinture fait office de passage.


Des compositions néanmoins ambiguës. Si l’univers de l’artiste s’apparente parfois à une douce hallucination propre à nous faire oublier le réel, une menace s’insinue pourtant ici et là, comme un rappel à l’ordre. Il suggère qu’un paysage est autant la projection d’un subjectivité intérieure qu’un lieu d’affrontement, un territoire traversé par la violence, la guerre, les désirs de conquêtes et d’appropriation, un terrain sur lequel apposer une empreinte. Christian Hidaka observe inlassablement les signes et les marques que les cultures dessinent sur les paysages en les transformant. Que nous disent ces signes ?  De quoi sont-ils la trace ? Que l’on arpente la nature, que l'on traverse des centres commerciaux ou que l’on erre dans des mondes virtuels, produits de l’industrie numérique, c’est une somme innombrable de formes, de codes, d’histoires culturelles enchevêtrées qu’il nous est donné d’entrevoir.


Commissaire de l’exposition : Marie Cozette



Archives expositions personnelles (H-I-J)