Archives expositions personnelles France

  Guillaume Janot, Marseille-Marseille

  Commande publique photographique du CNAP, Marseille
  06.12.2013 - 06.06.2014

Communiqué de presse


Le Centre national des arts plastiques a confié à l'artiste Guillaume Janot l'installation d'un parcours d'une dizaine d'images grand format dans l'espace public, présentées du 6 décembre 2013 au 6 juin 2014. Il s'agit là de la plus grande commande publique photographique réalisée à ce jour à Marseille.




























.
















 







Guillaume Janot, Marseille-Marseille

Exposition du 6 décembre 2013 au 6 juin 2014.


Informations partiques
Les lieux de la commande Marseille-Marseille :

- Boulevard Bourdet, face à la Gare Saint-Charles
- Rue de la Busserine, quartier Picon-Busserine (3 photographies)
- Avenue François Mignet, Quartier La Rose
- Rue Albert Einstein, Métro La Rose
- Esplanade Bourdet, Gare Saint-Charles (6 images moyen format)


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Un projet à l'échelle de la ville


Le parcours urbain, qui peut s'effectuer en train, à pied, en bus et en métro, questionne la ville dans ses représentations, dans son rapport à sa propre image, mais également en termes de déplacement, de géographie urbaine, de développement économique des quartiers et de circulation des personnes. Le choix de la gare Saint-Charles comme point d'ancrage du parcours est à ce titre exemplaire. Les photographies de grands formats (de 2 x 2,5 mètres à 10 x 15 mètres) sont installées sur les murs de la ville sans forcer le trait vers le spectaculaire. Dans Marseille l'impulsive, la brûlante, la violente, figurent désormais des images d'une grande tranquillité : des arbres miniatures, des fontaines verdoyantes, des plafonds en stuc ou de faux jardins japonais. Une des grandes réussites de cette commande marseillaise réside dans ce paradoxe.


Afin de favoriser l'accès au plus grand nombre de publics, Les Ateliers de l'Image, associés aux différents partenaires et participants du projet, organisent un parcours urbain de médiation sur l'ensemble du territoire où sont montrées les photographies. L'ambition de la visite accompagnée est de faire comprendre les questions et les enjeux de la place de l'image photographique dans l'espace urbain. Il s'agira également de voir comment Guillaume Janot a abordé cette question, et comment ses choix artistiques lui ont permis de trouver des éléments de réponse. À Marseille, l'artiste a travaillé durant 20 mois en résidence avec des populations des quartiers concernés.


La pratique photographique de l'artiste, essentiellement liée au voyage et au déplacement, interroge le statut de l'image et ses usages en oscillant entre documentaire et fiction, réalisme et faux-semblant. Il photographie avant tout des lieux de passage, mais son travail contraste avec les habituelles images véhiculées par la publicité et les médias en allant volontairement jusqu'au cliché. Sous cette apparente simplicité, on discerne la société à l'état brut avec son lot de solitude, de violence et de banalité et pourtant dépourvue de pathos. Ses images jouent sur plusieurs niveaux de discours, en maniant le symbolique et en assumant les séductions des belles images.


La ville comme cimaise, extrait de la note d’intention de Guillaume Janot


Mon intérêt pour Marseille a résidé en partie dans le fait que je connaissais très peu la ville. La ville est très particulière si l'on considère sa géographie et son urbanisme, ménageant un ensemble assez conséquent de points de vue sur elle-même et de dégagements qui permettent de l'appréhender sous des angles multiples.
Ces points de vue, ces panoramas sur la ville ouvrent par endroits sur de grandes façades aveugles qui se déploient sur l'ensemble du tissu urbain.
Imaginer la ville comme cimaise et le projet visible de loin et, si possible, dans sa totalité. L'enjeu étant ici de poser la question de la relation entre un espace et une représentation, entre l'image photographique comme lieu d'expression et l'architecture, l'espace urbain comme lieux d'échange, de circulation, de passage. Y a-t-il un in-situ de la photographie ? Quelles en seraient alors les modalités?


Marseille-Marseille, Guillaume Janot, 2013, Vue de l'installation rue de la Busserine, Cité de La Busserine. Marseille 14°.
Commande publique CNAP- ministère de la Culture et de la Communication


Marseille-Marseille, Guillaume Janot, 2013, Vue de l'installation 15 Boulevard Maurice Bourdet, quartier Saint-Charles. Marseille 1°.

Commande publique CNAP- ministère de la Culture et de la Communication


Marseille-Marseille, Guillaume Janot, 2013, Vue de l'installation 15 Boulevard Maurice Bourdet, quartier Saint-Charles. Marseille 1°.

Commande publique CNAP- ministère de la Culture et de la Communication


Marseille-Marseille, Guillaume Janot, 2013, Vue de l'installation rue de la Busserine, Cité de La Busserine. Marseille 14°.

Commande publique CNAP- ministère de la Culture et de la Communication

Marseille-Marseille, Guillaume Janot, 2013.
Commande publique CNAP- ministère de la Culture et de la Communication

Archives expositions personnelles (H-I-J)