Communiqué de presse


L’artiste allemande Ina Holitzka travaille à partir de deux problématiques fondamentales : d’une part, la question du déplacement dans l’espace et de sa perception, question essentielle dans toute installation mais qui est poussée chez Holitzka jusqu’à son aspect le plus pragmatique, à savoir : jusqu’au pas du spectateur ; d’autre part, la réflexion sur les expressions linguistiques qui rendent compte de notre rapport à la marche, à l’avancée et à la station debout, expressions qu’elle compile et réutilise comme autant de jeux de mots.











© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Ina Holitzka, Standlaüfer-Projekt: Strasbourg

Déployer ainsi un seul et même objet dans divers lieux de passage est loin d’être anodin pour cette artiste qui a, notamment dans sa série Simili ("semblable" en latin) , largement exploré la frontière entre le même et le différent. Holitzka appelle chaque dispositif qu’elle met en place (ici, un tapis, mais ailleurs, par exemple, un pochoir) un "module" : celui-ci ne subit à chaque installation qu’une modification minime d’emplacement, d’orientation, de disposition - mais devient à chaque fois autre. De manière analogue, ce n’est qu’une très légère inflexion du mot "aller" qui génère ces expressions aux sens très divers qu’elle choisit de mettre en scène dans ses installations.


Exposition du 18 mars au 17 avril 2011. Espace International du CEAAC, 7 rue de l’Abreuvoir - 67000  Strasbourg. Tél.: +33 (0)3 88 25 69 70. Ouverture du mercredi au dimanche de 14h à 18h.


Ina Holitzka, 48°34'44.90''N | 7°45'35.30''E / CEAAC

Standlaüfer – Projekt : Strasbourg a été mené à bien lors de la résidence de l’artiste au CEAAC à Strasbourg en 2010, après deux premières réalisations en Allemagne, à Bad Soden et à Wiesbaden. Standlaüfer (de "Laüfer", tapis de passage, et "stand", de la racine "stehen", se tenir debout) est un tapis de sept mètres de long portant sept expressions, souvent impératives ("Nix geht", Rien ne va, "Los geht’s", Allons-y, "Lass gehn", Laisse faire, "Es geht", ça va, "Geht doch", ça marche, "Geh doch", Vas-y, "Geh’s an", Allez-y), et que l’artiste met en situation à sept endroits dans la ville, déroulé à plat, dans un lieu clos ou à l’extérieur, sur un escalier - ce qui lui donne immédiatement un aspect cérémonieux - voire non déroulé encore, comme s’il était lui-même en transit.


Ci-dessus:
Ina Holitzka,
48°34'44.90''N | 7°45'35.30''E / CEAAC


Ci-dessous:
Ina Holitzka, 48°35'37.11''N | 7°45'58.43''E / ARTE, Sojung Jun & Jungju An / 23.6.2010

48°35'04.45''N | 7°44'03.63''E / Gare Centrale / 27.6.2010

48°34'45.78''N | 7°45'38.92''E / Salon / 25.6.2010
48°34'45.78''N | 7°45'38.92''E / Salon
/ 25.6.2010


Archives expositions personnelles France

  Ina Holitzka, Standlaüfer-Projekt, Strasbourg
  CEAAC, Strasbourg
 18.03 - 17.04.2011

Archives expositions personnelles (H-I-J)