Archives expositions personnelles France

 Junya Ishigami, petit? grand? l’espace infini de l’architecture

  arc en rêve centre d’architecture, Bordeaux
 11.12.2013 - 27.04.2014

Communiqué de presse


arc en rêve centre d’architecture présente actuellement une exposition consacrée à l’architecte japonais Junya Ishigami, réalisée en co-production avec le Campus des Arts International deSingel.



























.
















 







Junya Ishigami, petit? grand? arc en rêve, Bordeaux

Exposition du 11 décembre 2013 au 16 mars 2014. Arc en rêve centre d’architecture, rue Derrère - 33000 Bordeaux. Tél.: +33 (0)5 56 52 78 36. Ouverture tous les jours sauf le lundi de 11h à 18h, nocturne le mercredi jusqu’à 22h.

© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2013. Tous droits réservés

Pour Junya Ishigami, l’architecture est un univers aux possibilités infinies, tout à la fois un accumulateur de savoirs et un champ d’expérimentations prospectives. Sa démarche, qui allie science et poésie, est fondatrice d’un processus de création onirique qui transmute le rêve en réalité. Il s’inspire essentiellement de la nature, conceptualise méthodiquement ses projets et cherche toujours à en repousser les limites. D’une simplicité apparente, ses travaux contiennent et ouvrent la complexité des mondes où nous vivons. Ils bousculent les frontières entre design, architecture, urbanisme, paysage et géographie.


Cette recherche obstinée de la transparence et de la légèreté dépasse l’esthétique minimaliste. Elle est fondée sur l’exigence de débarrasser l’architecture des apparences et du futile pour atteindre la parfaite harmonie. L’architecture doit s’effacer pour créer un environnement total qui célèbre la nature. L’exposition présente 56 projets avec maquettes expérimentales, petites, grandes, en métal, en bois ou en carton, blanches ou colorées. Densités, transports, paysages, structures, échelles, urbain/rural sont autant de thématiques explorées par Ishigami.


Ces maquettes constituent un corpus qui pose en filigrane la question : en quoi, comment l’architecture peut-elle enchanter le monde ? Cette vision de la relation de l’Être à son environnement, cette invitation à concevoir autrement les façons d’habiter, sont merveilleusement offertes aux visiteurs de l’exposition. Cette présence-absence de l’architecture cultive l’ambiguïté des limites entre plein et vide, architecture et nature, artificiel et organique, et génère des espaces inouïs. Kunya Ishigami a, en quelques années, ouvert la voie au dépassement possible de la technique, pour construire un univers poétique et des formes habitables, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.

Archives expositions personnelles (H-I-J)