Communiqué de presse


Toujours attachée à la sauvegarde du monde végétal, Marie France Hurbault recherche dans son travail à s’immiscer dans la fragilité des milieux, qu’ils soient façonnés par l’homme ou qu’ils soient l’héritage naturel.

Son activité de plasticienne la confronte au modelage du territoire en vue d’aménagements et l’amène à préserver et à ré introduire les végétaux mis à mal.

L’exposition présentée est un travail sur les vergers et plus particulièrement les poiriers.






















© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Marie-France Hurbault, Chapelle St-Loup de Massay

Exposition du 3 au 25 juillet 2010. Chapelle Saint-Loup - 18140  Massay. Ouverture samedi et dimanche de 15h à 19h.

Ce travail est la continuité de recherches plastiques débutées il y a quelques années sur le grand paysage et qui caractérise son militantisme.


Un travail de collecte et d’inventaire a été effectué. Cela a été l’occasion de retrouver les vestiges des anciens vergers aujourd’hui en voie de disparition face à une urbanisation galopante, à des aménagements d’infrastructures de plus en plus importants et à une activité arboricole en pleine mutation.


Marie France Hurbault a voulu par ses recherches sur le fruitier travailler la trace laissée par les structures des vergers dans les paysages et la mémoire des lieux.


Ainsi sont présentées 12 toiles monumentales dans la petite chapelle St Loup. C’est une collection de fleurs de poiriers qui est mise à l’honneur autour de 12 frêles branches de poiriers. Les entrelacs graphiques traités en volume sont repris en alignement au centre de la salle capitulaire. 


Marie-France Hurbault, Installation à la Chapelle Saint-Loup de Massay, 2010  © Courtoisie de l'artiste

Marie-France Hurbault, Installation à la Chapelle Saint-Loup de Massay, 2010  © Courtoisie de l'artiste

Archives expositions personnelles France

  Marie-France Hurbault
  Chapelle Saint-Loup, Massay
  03 - 25.07.2010

Archives expositions personnelles (H-I-J)