Archives expositions personnelles France

Communiqué de presse


Du 1er décembre au 10 mars, Sophie Hurié, invitée à la Chapelle Jeanne d'Arc de Thouars, présente deux installations dans la nef et le sous-sol du centre d'art sous le titre générique Un autre endroit. Pour la première fois depuis que des artistes contemporains portent leur regard sur l'architecture néo-gothique de la Chapelle Jeanne d'Arc, l'intérêt de la plasticienne s'est porté sur le passé de l'extérieur du bâtiment.


Les pinacles gothiques. Ces éléments symptomatiques de la structure et de l'ornementation gothique – ici, néo-gothique -, couronnaient autrefois le haut des murs extérieurs de la chapelle. Ils ont disparu depuis longtemps et seules des photographies anciennes rappellent leur souvenir. A l'aide de ces documents, Sophie Hurié a joué avec l'histoire du bâtiment et ressuscité ces pilastres sur le sol de la nef à travers vingt modules (nombre exact des ornements disparus) disposés selon un schéma qui vient souligner la structure et le rythme de l'architecture. Les emplacements des colonnes, fenêtres et autres éléments ont été utilisés comme repères tout en laissant une part au hasard dans l'orientation même des sculptures. Partant du motif figuratif les ornant habituellement (le chou frisé), elle a épuré l'aspect formel de ses œuvres pour parvenir à un module simple, minimal et non décoratif, où chacun peut projeter ses propres images.  


Les pinnacles australiens. Sophie Hurié a découvert par ailleurs qu'en langue anglaise, le mot « pinnacle » désigne des concrétions rocheuses verticales, dressées depuis plus de 50 000 ans au cœur de la nature sauvage du jeune continent australien. Cette exceptionnelle analogie homonymique et formelle donne aux sculptures de l'artiste une portée encore plus expressive. Objets artificiels s'il en est par le matériau, inspirés d'éléments architecturaux factices et disparus, les œuvres évoquent également des créations ancestrales et indestructibles de la nature. Rencontre que provoque au présent Sophie Hurié, entre deux mondes et deux temps bien distincts.



The Village. Dans la pénombre du sous-sol, Sophie Hurié réactive The Village, un projet plus ancien montré au CAUE d'Angers en 2009. L'installation restitue, au moyen de projections de lumières et de formes architecturales en carton, un village miniature que l'artiste a visité en Angleterre lorsqu'elle était enfant. Cette mise en forme, qui questionne l'échelle, l'artifice et le décor, rappelle l'univers de la série britannique télévisuelle culte des années 1960 The Prisoner (Le Prisonnier).






















































































 







Ci-dessus : Chapelle Jeanne d’Arc : vue ancienne

avec les pinacles aujourd’hui disparus

Ci-contre : Relevé de pinacles gothiques


C-dessous à gauche : Désert des Pinnacles, Nambung National Park, Australie

Ci-dessous à droite : Sophie Hurié, The Village, 2009


Vue de l’installation Un autre endroit, Sophie Hurié, 2012, Centre d’art la Chapelle Jeanne d’Arc, Thouars. Photo : Jean-Luc Dorchies

Vue de l’installation Un autre endroit, Sophie Hurié, 2012, Centre d’art la Chapelle Jeanne d’Arc, Thouars. Photo : Jean-Luc Dorchies

  Sophie Hurié, Un autre endroit

  La Chapelle Jeanne d’Arc, Thouars
  01.12.2012 - 10.03.2013

Exposition du 1er décembre 2012 au 10 mars 2013. Centre d’art la Chapelle Jeanne d’Arc, rue du Jeu de Paume 79100 Thouars. Tél. : +33 (0)5 49 66 02 25. Ouverture Tous les jours sauf le lundi de 14h à 18h.


© ArtCatalyse / Marika Prévosto 2012. Tous droits réservés

Sophie Hurié, Un autre endroit

Archives expositions personnelles (H-I-J)